Avis sur le livre : La photo culinaire

Les livres juridiques de Joelle VERBRUGGE chez 20Bis Edition

Il est un type de photo à la portée de tous, pas par la technique (comme dans tous les domaines, elle s’apprend), mais parce qu’on le côtoie au quotidien, que l’on soit seul ou à plusieurs : la photo culinaire.

_DLC5937

Je ne dis pas que c’est une discipline photographique facile. Au contraire, cela demande à la fois de bien connaitre la photo, mais surtout la cuisine, et les astuces qui feront ressortir vos plats dans leur environnement. Et là, même un photographe qui maitrise parfaitement son matériel, pourra être déstabilisé pour immortaliser un plat, s’il n’est pas spécialiste, ou accompagné par un spécialiste.

_DLC5938

Mais finalement, quand on réussi, quel plaisir de voir à l’écran ou sur papier le résultat visuel de ce qui a été préparé (et mangé), durant parfois des heures. Ce livre est là pour vous aider.

Il faut tout d’abord savoir que l’auteur, Virginie Fouquet, n’est pas photographe, mais blogueuse culinaire. Elle maitrise bien plus la cuisine que la photo. Elle le dit elle-même, et ce n’est pas un reproche. On pourra trouver que certaines photos manquent de lumière, comme on en trouve dans les photos de menus de restaurants ou de traiteurs. mais n’oublions pas que ce livre ne s’adresse pas aux photographes culinaires professionnels. Il est principalement à destination du photographe amateur ou expert, qui veut s’essayer dans ce domaine, sans être équipé d’éclairage adapté (flashs de studio) ou d’objectif à bascule et décentrement, tous ces accessoires étant relativement onéreux.

Le livre est divisé en 5 chapitres :

1) Les fondamentaux techniques
2) La démarche photographique
3) Pistes créatives
4) Le post-traitement
5) Mémo

Le premier chapitre est abordé rapidement. Comme je le précisais précédemment, c’est un ouvrage grand public. Il présente donc le matériel minimum pour ce genre d’exercice. Soit un boitier, un bon objectif (même si celui du kit peut suffire parfois, il devient vite limité dans certaines situations. Et à défaut d’avoir un objectif spécialisé, un macro fera parfaitement l’affaire, sans être trop cher à l’achat).

_DLC5939

Les fondamentaux sont similaires à ceux présentés dans d’autres livres. L’auteur insiste un peu plus sur la lumière et la balance des blancs, car leur impact est assez important dans le résultat de l’image).

La partie consacrée à la démarche est à mon sens la plus importante. En effet, elle aborde la mise en valeur des plats, ce qui est, nous en conviendrons, le plus importants.

_DLC5940

Ici il n’y a pas de figure imposée, mais des pistes, qui permettront à chacun de s’interroger sur la manière de réaliser la plus belle présentation de ses plats. Bien qu’elle fournisse des bases utiles, l’auteur aime à préciser que chacun aura sa vision, et que oser et expérimenter de nouvelles approches n’en sera que plus constructive.

_DLC5941

L’environnement est également beaucoup mis en avant. En effet, un plat photographié sur fond blanc conviendra bien à un prospectus de supermarché, mais pour en faire une véritable photographie à présenter, la vaisselle, les accessoires, présentation, sont autant d’atouts qui feront ressortir le sujet principal. Des idées plus stylistiques sont aussi abordées, avec des mises en scènes, des compositions, la lumière…

Les pistes créatives abordées par la suite sont essentiellement des idées auxquelles nous ne penserions pas forcément. Nous avons l’habitude de voir le résultat final, et assez rarement toutes les étapes du processus qui a mené à ce résultat.

_DLC5942

Ces pistes nous rappellent que nous pouvons aussi photographier les ustensiles utilisés, les gestes culinaires, et pourquoi pas l’étape de rangement et de nettoyage. Ce n’est pas le plus glamour, mais cela fait partie de toutes les étapes d’une recette.

Enfin, un petit mémo (3 pages) vous rappellera facilement les choses auxquelles penser pour réaliser vos prises de vue.

_DLC5943

En le lisant, on peut tout à fait l’appliquer à d’autres domaines si nécessaire. Utile sans être trop complexe.

Notre avis

Déclencher son appareil photo n’est finalement que l’étape finale d’un processus de mise en valeur du sujet principal. Ici la prise de vue n’est qu’un instant bref, qui servira à immortaliser la création culinaire.
Un livre à savourer, voire à dévorer, tant par ses visuels que par les conseils qui vous permettront de mettre en image vos plats. Après l’odorat, le toucher et le goût, place à la vue (sur papier ou à l’écran). Partagez toutes vos créations, et donnez envie !!

+ d’informations

La photo culinaire

Virginie Fouquet (alias ChefNini)
208 pages / 14,5 x 21cm / broché
Prix éditeur : 21 €

Disponible également prochainement en ebook à 15,99€

Obtenir le livre chez Pearson

David Lesage on FacebookDavid Lesage on InstagramDavid Lesage on LinkedinDavid Lesage on TwitterDavid Lesage on WordpressDavid Lesage on Youtube
David Lesage
Journaliste
David Lesage est l’un des deux créateurs de RevuePhoto. A la tête des agences C2medias et DLC-Photo il est au fait des dernières avancées en matière de photographie et de vidéo. Passionné par la vidéo et les panoramiques, il se fait un plaisir de tester les différents équipements pour RevuePhoto.

Une réflexion sur “Avis sur le livre : La photo culinaire

  • 18 mai 2013 à 15:08
    Permalien

    Un livre de bon goût sur un thème bien spécifique et technique à savourer sans modération ! Merci David Lesage

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter