Photokina 2012 : Les nouveautés Sony

Les livres juridiques de Joelle VERBRUGGE chez 20Bis Edition

Il parait que je suis râleur. Hé bien pour cet article, je vais râler un peu !

Le stand Sony était pour moi l’un des espaces les moins agréables à parcourir cette année, avec une ergonomie des stands assez mal faite, et peu de place pour circuler, notamment au niveau des nouveaux produits.
Seules 2 personnes permettaient l’accès à 2 Alpha 99 (le nouveau Full frame de la marque), et vu le monde, pouvoir approcher un des exemplaires n’était pas une sinécure. Idem pour l’accès aux nouvelles caméras NEX-VG.

Je trouve cela bien dommage, par rapport à deux ans en arrière, où Sony était pour moi un des stands de grande marque les plus agréables.

Mais bon, le but ici est surtout de présenter les nouveaux produits, et chez Sony, c’est autant dans la photo et dans la vidéo qu’il y avait de nouvelles choses.

Nouveau reflex plein format Alpha 99

Nous avions découvert ici même il y a deux ans les premiers SLT de la marque, les A33 et A55. Les caractéristiques laissaient présager de belles innovations. Seul élément problématique à nos yeux, le visuer électronique, de piètre qualité.

Aujourd’hui qu’en est-il ? Les caractéristiques techniques restent bluffantes, en terme de rapidité, d’affichage d’information, de qualité d’image. Par contre, le viseur électronique, emprunté à l’A77, reste toujours aussi mauvais. Son gros avantage reste l’affichage d’une multitude d’informations, qui permettra de modifier de nombreux réglages sans avoir à quitter l’oeil du viseur. Par contre le rendu de celui-ci est toujours aussi attroce, avec un affichage des couleurs très mauvais, et lors de scènes à fort contraste, il devient quasiment inutilisable. Ce système n’est, pour moi, toujours pas au point. Et à un tarif annoncé de 2800€, je doute que cet appareil rencontre un vrai succès auprès des photographes. Je suis Sonyiste, et possède toujours un Alpha 700 avec une bonne gamme d’objectifs, mais pour mes dernières acquisitions, j’ai du me tourner vers une marque concurrente (une jaune pour ne pas la citer), afin de conserver tout un potentiel de visée intéressante. C’est malheureux, mais si Sony ne fait pas d’efforts, la marque risque de ne plus intéresser que l’entrée de gamme… Dommage pour une société qui a été très novatrice à ses débuts dans la photo reflex, tant en terme de caractéristiques que de prix.

Cependant, car l’appareil a quand même de nombreux avantages, il intéressera surement les professionnels de la vidéo. L’A99 se dote de caractéristiques vidéos excellentes, reprenant l’A77, avec en plus un capteur Full Frame, une sortie casque et un vu-mètre. L’ergonomie reste un point fort des boitiers haut de gamme Sony, avec une excellente prise en main et des boutons bien placés. l’écran orientable monté sur charnière permettra d’effectuer des vues sous tous les angles facilement. Un gros point sur la concurrence.
Ici le viseur électronique donnera toute sa puissance, en permettant de filmer sans quitter l’œil du viseur (comme un caméscope). Un très gros avantage lors de forte luminosité, là où les écrans concurrents deviennent illisibles. Enfin, l’absence de miroir permet d’avoir un autofocus en continu extrêmement performant, notamment pour des scènes d’action ou de sport. Cet avantage se retrouvera également utile pour la prise de vues photographiques en live view.

Studio LILLE laboratoire impression fine art specialiste couleur

Que dire alors de cet appareil ? Sony est un électronicien, et maitrise parfaitement le domaine de la vidéo. pour ce public, l’A99 peut se révéler être une excellente opportunité, mêlant un caméscope haut de gamme, et pouvant prendre des photos dans de nombreuses conditions classiques.
Par contre côté photo, même si l’appareil sortira d’excellents fichiers, le viseur électronique reste un frein pour ceux qui souhaitent réellement avoir dans l’œil la scène qu’ils visent, sans passer par une télévision entre deux. Ce modèle n’attirera surement pas les “Pro”, qui se concentreront sur les D800 ou 5DMk3 (dans la gamme de prix équivalente), mais il pourra intéresser les photographes appréciant les nombreux réglages offerts, ainsi que les innovations offertes par le boitier.

NEX VG-30 et VG-900

Depuis l’arrivée de la Nex VG-10 à Cologne il y a 2 ans, et la sortie l’année dernière de la Nex VG-20, on a compris que le but de Sony était de mixer l’univers de la photo, et celle de la vidéo.

Chaque Nex VG-XX apporte ses améliorations, tout en restant dans le même ordre de prix (environ 2000€ avec l’objectif standard). La Nex VG-30 ne déroge pas à la règle, et sa principale innovation cette année est l’apparition du zoom motorisé. Un point qui faisait défaut aux précédents modèles, où il fallait gérer manuellement la focale et la MAP… Pas toujours évident en reportage.

La Nex VG-900 apporte, elle, une très grosse amélioration, avec la présence d’un capteur plein format ! Bien entendu, cela se paye (plus de 3000€ à sa sortie). Le capteur semble être le même que l’A99 (24 Mpixels), et sa taille permettra de réaliser des flous d’arrière plan de grande qualité. La monture reste celle des NEX (monture E), et un adaptateur additionnel est prévu pour y adapter des objectifs Sony/Minolta en monture A.

Enfin, l’enregistrement pourra aller jusqu’au 50p, en AVCHD.

Facebook Comments
David Lesage on FacebookDavid Lesage on GoogleDavid Lesage on InstagramDavid Lesage on LinkedinDavid Lesage on TwitterDavid Lesage on WordpressDavid Lesage on Youtube
David Lesage
Journaliste
David Lesage est l’un des deux créateurs de RevuePhoto. A la tête des agences C2medias et DLC-Photo il est au fait des dernières avancées en matière de photographie et de vidéo. Passionné par la vidéo et les panoramiques, il se fait un plaisir de tester les différents équipements pour RevuePhoto.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.