Interview de Bastien Riu

J'ai fais la connaissance de Bastien sur les réseaux sociaux où il partage ses images. Je suis véritablement  tombé sous leurs charmes.

 Bastien allie technique et créativité en matière de photographie Nature . Dans chacune de ses images , Bastien nous fait partager  des émotions et nous transporte dans un monde nouveau.

Par cet article, je veux vous faire mieux connaître ce jeune artiste, rempli de talents au style bien affirmé , qui deviendra je n'en doute pas un très Grand très rapidement .

 

 Bastien : En quelques lignes pourrais-tu te présenter ?

J'ai eu la chance de vivre proche de la nature dès mon plus jeune âge et ai toujours été amoureux de celle-ci. Petit déjà, je me souviens m'être construit une petite cabane près d'un sorbier où j'étais capable de rester des journées entières à observer les merles, grives et autres passereaux qui venaient se nourrir durant l'hiver. Se balader seul dans la nature avec ses sens en éveil est déjà pour moi le paradis. J'ai consacré l'année scolaire 2012-2013 à la photographie et je considère mon travail plutôt comme un travail artistique dans lequel la nature est ma source d'inspiration ! Bien que ma démarche photo ait pour but l'ésthétisme, je n'oublie néanmoins pas de m'intéresser plus scientifiquement à cette faune et flore qui m'entoure pour tenter de la connaitre au mieux. D'ailleurs, je fais partie d'un petite association locale de protection de la nature "Lo Parvi" dans laquelle j'essaie de donner un petit coup de pouce lorsque je le peux !

 

Depuis combien de temps pratiques-tu la photographie et comment est venue cette passion pour la photographie et de la Nature?

Je fais de la photographie depuis deux ans maintenant. J'ai toujours été passionné par la peinture, sculpture et ai pris des cours durant plusieurs année. La photo, pour moi, était au début, une autre forme d'art encore inconnue que je souhaitais explorer, et j'ai tout de suite accroché, c'est le support idéal pour allier ma passion pour l'art et la nature !

 

Quel matériel utilises-tu ?

J'utilise deux boitiers : Canon 50D et 7D

Pour ce qui est des objetcifs j'utilise un : 300 f2.8 Lis et ces deux multiplicateur (x1.4et x2), 100 f2.8 macro, 18-200, 50 f1.8

Je possède également quelques accessoires : télécommande, flash, barrière infrarouge …

 

-Quels sont tes sujets favoris?

Je ne sais pas si je peux parler de sujets favoris car le sujet m'importe assez peu et je fonctionne souvent par " pulsion ". J'essaie de suivre le fil des saisons : un jour, je vais avoir envie d'aller à la rencontre des bouquetins et un autre, de prendre une mante religieuse ou encore de m'amuser sur le graphisme d'un lac gelé; c'est avant tout l'image finale qui compte pour moi.

 

Tes images sont source de poésie et d'émotions , comment l'expliques-tu ?Comment te vient toutes ces inspirations ?

Cette poésie, émotion et réflexion que j'essaie (ça ne marche pas tout le temps) de transmettre est vraiment le fil conducteur dans ma démarche. J'ai toujours été attiré par ces subtilités des teintes, les nuances de lumière, le mystère de la nature … Je crois que c'est aussi un reflet de ma propre personnalité !

 

-Si tu as une image à choisir de ta photothèque, qu'elle serait-elle ?

Si je devrais en choisir une, ce serait cette ambiance matinale !

-Pourquoi celle-ci plus qu’une autre ?

C'est la première photo que j'ai faite et qui arrivait à retranscrire l'émotion de l'instant, je l'ai prise avec un bridge à l'époque, elle me plait encore maintenant.

 

– Peux-tu nous raconter son histoire ?

Cette image, c'est un peu le fruit du hasard : nous devions, avec un ami, faire une ascension d'un col dans les Alpes mais malheureusement ce matin là, c'était très "bouché" et nous ne voyions pas grand chose. Nous avons alors préféré nous arrêter un moment pour attendre que le temps se dégage. Un peu après, la brume s'est levée et l'ambiance générale était déjà très plaisante. Au loin, j'ai aperçu cette tache sur le rocher, un coup d'oeil aux jumelles et là, je vois le chamois. De suite, j'ai pris l'appareil photo et est déclenché. Par chance, un nuage était en train de s'élever, ce qui a permis de mettre d'avantage en valeur l'animal !

 

-As-tu un regret ? Une photo que tu n'as n'avez pas pu réaliser ?

Je n'ai pas de regret, j'ai plutôt des souvenirs intenses, des images

« gravées » dans ma tête. Je pense que "l'échec" fait vraiment partie de la photo : par exemple, si je fais fuir un chevreuil, je suis déçu par le fait de l'avoir dérangé mais pas par le fait d'avoir raté la photo. Je ne « cours pas » vraiment après "l'image" quitte à faire tout et n'importe quoi avec cette biodiversité. J'aime privilégier la plupart du temps des sujet accessibles en tentant de les mettre en valeur.

 

– Peux-tu nous dire qu'elle image aimerais-tu faire ?

Des rêves d'image, j'en ai plein, mais là encore, peut être que aucun ne se réalisera. Cela me permet en tout cas, de faire parler mon imaginaire, ma créativité, voir une image et me dire : tiens, ça, c'est intéressant … je pourrai peut-être m'en inspirer pour faire cela …. !

 

-Quels sont les photographes qui t' inspirent, dont tu suis assidument le travail ?

Il est très compliqué pour moi de donner des noms de photographes, je peux « suivre » le travail des autres. Mais, ce que je crois surtout, c'est qu'il est très important pour moi « d'engranger » un maximum d'images. Je vois donc beaucoup de noms mais ce que je retiens surtout, ce sont des images ou des idées, celles qui m'interpellent, me touchent… peu importe le "nom" ou la technicité, c'est réellement l'émotion au travers de l'image qui va me faire aimer ou non une photographie.

 

-Tu as suivi des études à l'école supérieure d'Arts Appliqués Bellecour, celles-ci te servent -elles dans ton approche artistique , pourrais tu nous l'expliquer ?

Oui, cela me sert beaucoup. J'ai eu beaucoup de cours d'histoire de l'art, cela me donne pas mal d'idées par rapport à des mouvements ou artistes étudiés. Les cours de dessin et surtout les planches très structurées que je devais rendre m'ont permis de structurer mes propres photos en tentant de leur donner une cohérence dans leur couleur, cadrage, ou encore ambiance par rapport au sujet photographié. La demande perpétuelle de créer, d'innover que nous demandaient nos professeurs pour divers projets artistiques, me sert toujours et me permet de me questionner sans cesse pour tenter de trouver de nouvelles idées ou images que je souhaiterais réaliser.

C2medias, agence de communication interactive

 

-Un avis sur le futur du métier de photographe?

C'est tout récent pour moi donc je ne vais vous dire que ça c'est bien ou pas bien : tout ce que je sais, c'est que dans n'importe quel métier, il y a des difficultés à surmonter, des arnaques, incohérences et des profiteurs ! Il faut en être conscient et faire avec. Bien sur, c'est difficile de percer dans ce métier et surtout d'en vivre, mais pas plus que dans d'autre métiers artistiques en général.

 

Envisages-tu de t'engager dans ce métier?

Oui j'aimerais vraiment y arriver. Jusqu'à maintenant, j'ai beaucoup produit mais je n'ai pas vraiment essayé de me faire connaitre plus. Cette année, je vais essayer de développer davantage ce domaine avec l'idée d'en vivre plus tard.

 

-Quels sont tes futurs projets (livre, exposition ,voyages, reportages, …)

Je n'en ai pas beaucoup : en fait, j'aime vivre au jour le jour (et c'est un peu mon problème). J'aimerai faire une exposition mais je veut être exigeant envers moi-même : je ne souhaite pas accepter tout et n'importe quoi, je veux vraiment que ma future expo soit à mon image, quel aille plus loin que des simples « cartons posés sur des grilles » alors je prends le temps …

 

– Le mot de la fin, ou quelque chose à ajouter ?

Un grand merci à vous pour m'avoir permis de m'exprimer et de partager un peu de moi au travers cette interview !

 

Une petite citation pour terminer car il me semble que cette notion est malheureusement de moins en moins connue notamment en photo nature ...

 

« Plus on partage,  plus on possède. Voilà le miracle. »

   Léonard Nimoy

 

Infos pratiques :

Site(s) web : www.bastienriu.fr

adresse mail : bastienriu@hotmail.fr

                                                                                              

 

  

 

                                                                                      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                          

Facebook Comments
Eric Mary
Auteur photographe, Eric Mary pratique la photographie depuis son plus jeune âge. Autodidacte, il s’est spécialisé dans la technique de la macrophotographie pour découvrir l’Univers du Petit qui le fascine par sa beauté, ses richesses infinies de formes, de couleurs et pour sa poésie. En dehors de sa participation à RevuePhoto, il participe au collectif de photographes bourguignons de nature et animaliers « Bourgogne Photo Nature » et s’occupe de l’association « Terre d’Images » qu’il a fondé avec son épouse.

2 pensées sur “Interview de Bastien Riu

  • 3 juillet 2013 à 15:53
    Permalink

    Avec sa sensibilité à fleur de peau, avec un œil incroyable et une personnalité déjà très affirmée, avec un sens artistique inégalable, Bastien est appelé à devenir LE photographe-nature du XXIe siècle. Et ce n’est pas de la flagornerie. Grâce à Bastien, l’émotion est au rendez-vous. Puisse-t-il nous en abreuver pendant longtemps!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.