Festival Nature Namur 2012 : « Semois sauvage » par Yves Bauduin

Les livres juridiques de Joelle VERBRUGGE chez 20Bis Edition

Yves Bauduin , Semois sauvage

Yves Bauduin nous présente, des scènes de vie sauvage de la Semois. Cette région doit son nom à la rivière qui a façonné une vallée boisée au sud de la Belgique .
Passionné de cerf, il nous les montre en diverses attitudes, parfois même baignant dans la rivière : instants magiques qu’il est rare de surprendre en Belgique .

• Peux-tu nous présenter ton exposition ?

– C’est une expo qui est le fruit de plusieurs années de travail et où je présente les attitudes et les différentes espèces d’animaux que l’on peut trouver sur les berges de la Semois. C’est un vrai plaisir de partager cette exposition avec de nombreuses personnes .
Je présente également mes livres : “Semois sauvage” et le dernier “Dans la Forêt ardennaise” .
Les attitudes sont celles qui sont spécifiques aux biches, aux cerfs en période de brâme. Tout ce qui concerne les hérons, les martins pêcheurs, les ambiances de brumes et le levers du jour, au matin, sous le soleil de la Semois .

• Quelle est ton actualité ?

– Après le livre “Semois Sauvage” aux éditions Weyrich, c’est la sortie récente du livre “Dans la Forêt ardennaise”, un livre qui reprend davantage des images de la faune ardennaise plus forestière .

• As-tu un sujet de prédilection ?

– Oui, bien entendu : il y a un sujet en particulier qui est le cerf et que je suis depuis des années . C’est ma véritable passion . Les périodes de brâme comme ce fut le cas en septembre, sont des moments magiques : des cerfs qu’on reconnaît d’année en année, auxquels on peut donner un nom et dont on peut éventuellement faire le suivi du quartier d’hiver jusque la période de brâme où il vient conquérir des biches. C’est vraiment sympathique de les suivre ainsi d’année en année .

• Un élément de ton sac photo que tu affectionnes ?

– J’ai choisi mon objectif 120-300 f/2.8 en fonction des rapprochements que je voulais faire au niveau de la Semois pour garder les ambiances et inclure le paysage, pour pouvoir dézoomer et garder ce contexte de la Semois et faire apparaître les ambiances caractéristiques de la Semois.
Sinon, pour mon dernier achat, j’ai opté pour un 24-70mm également f/2.8 ce qui me donne encore plus de possibilités pour les photos de paysage . Incorporer l’animal dans le paysage, c’est pour moi plus intéressant que de faire du gros plan .

• Site web :

– pas encore de site mais une adresse de contact yvesbauduin@gmail.com
– détails du livre http://www.weyrich-edition.be/fr/detail-produit/dans-la-foret-ardennaise.htm

• Récemment paru

– Yves Bauduin, Dominique Billion, Dans la forêt ardennaise , Weyrich, 2012 .

Facebook Comments
Emilie Vanderhulst
Emilie est anthropologue. Photographe nature amateur, elle est par ailleurs guide naturaliste et ornitho pour Natagora.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.