Festival Nature Namur 2012 :  » Impressions de voyage nature » par Damien Hubaut

Les livres juridiques de Joelle VERBRUGGE chez 20Bis Edition

Damien Hubaut , Impressions de voyages nature

Ornithologue et photographe confirmé, Damien nous parle de son exposition et du village nature du festival .
Ses images sont présentées comme autant de carnets de ses différents voyages à l’étranger.
On y retrouve paysages colorés, flore et évidemment avifaune – commune ou plus rare, propre aux régions visitées .

• Peux-tu nous présenter ton exposition ?

– C’est une exposition issue des voyages que je réalise pour “Nature et Terroirs” pour des personnes intéressées par l’ornithologie et la nature en générale. A l’occasion de ces voyages, les journées étant longues et bien remplies du matin au soir sur le terrain, on rencontre des opportunités extraordinaires pour réaliser quelques photos tout en guidant . Pour moi, la priorité va évidemment avant tout à la guidance, mais quand les occasions sont là, j’en profite pour faire des photos d’oiseaux et de paysages , souvent au même moment que mes clients.

• Tu as diverses casquettes dont celle de collaborateur des Cercles des Naturalistes de Belgique qui contribuent à l’élaboration du Village Nature au sein du festival . Peux-tu nous en dire un mot ?

– Oui, on a demandé aux CNB de réaliser depuis 2007 le village nature et, dans la foulée, je m’occupe avec une série de personnes bénévoles de l’association d’installer les expos photos qui sont présentées ici pendant une dizaine de jours.
Nous nous sommes également calqués sur les expositions du Vieux Namur qu’Aves réalise, mais seulement durant trois jours malheureusement.
Ici, nous sommes présents sur une période de 10 jours. Certains photographes apprécient de présenter leur travail dans un cadre fermé et confortable .

• Les CNB présentent aussi des animations plus didactiques…

– Oui, beaucoup de personnes dont de nombreux écoliers défilent à l’Acinapolis la journée mais aussi en soirée. Donc, en parrallèle avec Benoît Marenne qui réalise d’autres activités en salle, nous offrons la possibilité à travers différents stands de présenter des activités nature sur un thème particulier à l’exposition .

• Quelle est ton actualité ?

– Je repars bientôt pour le Sénégal : un voyage qui est très excitant au niveau nature et ornithologique . J’y retourne en janvier avec un groupe de passionnés, toujours dans le cadre des voyages organisés par Nature et Terroir.
Sinon, toute l’année, j’organise des activités pour les CNB : des stages nature, photos et ornithologiques .
Mes collègues proposent d’autres stages sur des thèmes naturalistes différents : l’offre est très diversifiée. Nous proposons également des leçons d’un jour que l’on appelle “Leçons de nature” . Cela peut être une leçon de nature sur le thème des insectes, des plantes, des champignons, de la géologie, des traces, de la photo, des oiseaux ou axée plus particulièrement sur le chant des oiseaux au printemps .

• As-tu un sujet de prédilection ?

– Ce que j’aime beaucoup, quand j’ai le temps, c’est faire de la photo d’oiseaux pour présenter un milieu. Et ce que j’apprécie particulièrement lorsque je photographie un oiseau, c’est de le montrer de façon documentée : qu’il soit le plus réaliste possible et que l’on puisse voir des détails ornithologiques, comme critères d’identification. Que lorsque les gens voient la photo ils se disent directement : “Oui c’est cette espèce !”. Et ça rentre aussi dans mon travail d’éducation et de conférencier : de faire de belles images qui soient également didactiques et qui puissent permettre aux gens de les reconnaître .

• Un élément de ton sac photo que tu affectionnes ?

– Disons que c’est difficile parfois à porter; je l’emporte volontiers, mais c’est un peu lourd : il s’agit du fameux 300mm f/2.8 qui est une optique vraiment remarquable que j’associe souvent avec un converter (x1,4 ou x 1,7) et qui me permet finalement de réaliser la plupart des sujets . Elle peut même servir à faire du paysage . Si je ne devais emporter qu’une seule optique, ce serait celle-là que je prendrais sur le terrain même si, pour le voyage, c’est toujours un peu encombrant et lourd pour les valises . J’apprécie aussi l’utilisation d’un bon zoom de type 120-400mm qui permet alors d’avoir plus de possibilités de cadrages .

• Site web et contacts :

Cercle des Naturalistes de Belgique http://www.cercles-naturalistes.be/
Nature et Terroir http://www.nature-terroir.com/

Emilie Vanderhulst
Emilie est anthropologue. Photographe nature amateur, elle est par ailleurs guide naturaliste et ornitho pour Natagora.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter