Festival Coeur de France : Jean-Michel Amaro et “ses belles arnaqueuses”

Les livres juridiques de Joelle VERBRUGGE chez 20Bis Edition

Nous continuons la présentation des photographes qui exposeront  du 10 au 12 Juin prochain au Festival Coeur de France par celle de Jean-Michel Amaro et de son exposition “Arnaques, raretés et botanique “.

logo

Présentation du photographe

Jean-Michel Amaro
Jean-Michel Amaro

Photographe amateur, je suis né à Lyon en 1962.

Depuis l’INSTAMATIC KODAK offert à l’occasion d’une communion, le virus de la photographie ne m’a plus quitté. Après avoir usé un peu du 35mm KODAK de mon père, j’ai rapidement fait l’acquisition d’un solide et lourd reflex soviétique de marque ZENITH, remplacé quelques temps après par un MINOLTA X300 beaucoup moins lourd qui m’a suivi pendant une vingtaine d’années jusqu’à l’avènement des appareils photo numériques.

Dans les années 80, au contact d’un ami ornithologue, j’ai découvert la photographie nature.

Aujourd’hui, mes sujets de prédilection sont les orchidées et les libellules, sujets que je tente de traiter de manière artistique en misant sur une faible profondeur de champ et des bokehs harmonieux, et en travaillant sur la lumière.

Pour ce faire, je tente de mettre des éléments au premier plan de mon image, le plus près possible de mon objectif afin de disposer d’un flou de premier plan le plus « onctueux » possible. En arrière-plan, je recherche des sources de lumière indirectes, filtrées par des éléments de végétation (arbustes, feuillage) pour obtenir des points d’accroche visuel permettant de mettre en valeur le sujet.

J’ai souhaité que le rendu des tirages soit très pictural. Pour ces raisons, j’ai choisi, après en avoir discuté avec Patrick DEULIEUTRAZ (l’artisan qui s’occupe du tirage de mes photos), un papier aquarelle très texturé de marque Hahnemühle, le William Turner. Ainsi, je suis très heureux quand des visiteurs me disent que mes photos sont des tableaux !

J’utilise actuellement des reflex de marque PENTAX, les K7 et K3 II.

Jean-Michel est également un membre actif de l’association APRAN  ( Association Photo Rhône-Alpes Nature ) avec qui il participe à de nombreuses expositions .

Présentation de l’exposition « Arnaques, raretés et botanique »

“Depuis la nuit des temps, les orchidées ont fascinés les hommes. Mais, pour la plupart d’entre nous, elles évoquent surtout exotisme et jungles tropicales. Or la France métropolitaine en compte environ 160 espèces, et elles sont même présentes jusqu’en Finlande !

Discrètes et peu exubérantes, les orchidées de nos régions tempérées méritent pourtant toute notre attention. Du cœur des Alpes aux rivages méditerranéens, des tourbières foreziennes aux berges du Rhône, au travers de mon exposition je souhaite emmener le visiteur à la découverte de ces beautés méconnues, beautés que j’ai tenté de magnifier par la recherche d’une belle lumière afin de mettre en valeur ces jolies arnaqueuses.”

L’exposition se présente sous la forme de 16 tirages (de format 60 x 40 cm) sur papier Hahnemühle William Turner contre collés sur Dibond.

 

Informations complémentaires :

Site de J-M Amaro : Photographie Nature

Publications :

– Libellules de France, Guide photographique des imagos de France métropolitaine (3 photos)

– Déclic Photo, Décembre 2010, Dossier “Reptiles & amphibiens”

Prochaines expositions:

– 9ème Salon Photo Nature du Val de Saône à Saint Jean de Losne du en mars 2016

– 3ème Festival International d’Arts Nature “Cœur de France” au Château d’Ainay le Vieil en juin 2016.

logo_bis

Eric Mary
Auteur photographe, Eric Mary pratique la photographie depuis son plus jeune âge. Autodidacte, il s’est spécialisé dans la technique de la macrophotographie pour découvrir l’Univers du Petit qui le fascine par sa beauté, ses richesses infinies de formes, de couleurs et pour sa poésie. En dehors de sa participation à RevuePhoto, il participe au collectif de photographes bourguignons de nature et animaliers « Bourgogne Photo Nature » et s’occupe de l’association « Terre d’Images » qu’il a fondé avec son épouse.

Une réflexion sur “Festival Coeur de France : Jean-Michel Amaro et “ses belles arnaqueuses”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter