Montier en Der, les réactions …

Montier en Der 2011 est maintenant terminé, Nous vous proposons quelques images du festival ainsi que la réaction de certains exposants.

 

Reportage de Frederic Coutelier

 

Le départ …

Il est 14 h … Jeudi 17 novembre 2011 …  Je m’installe dans la voiture comme chaque année à cette période  … et c’est parti pour 3h de route vers Montier en Der…

Route sans histoires, il fait gris mais sans pluie.   Arrivé à 30 km de Montier, exit les nationales, et on se retrouve sur des routes départementales …    Et soudain, comme pour signaler que j’arrive … 200 grues cendrées  rassemblées dans un champ …   Je sais que j’arrive  … il est 17 h … le jour commence à baisser …

Arrivée sur les lieux : Jeudi

Je commence à connaître Montier … j’y vais depuis 2005 sans discontinuer …  certaines années excellentes … d’autres moins … et ici je sens que cela va être un Montier riche en expositions, mais aussi en rencontres et amitiés entre les photographes …

Fraichement arrivé,  je cherche une place … déjà jeudi les places sont chères …  Décidément … quel succès !!  … Je me présente à la billetterie du Cosec … il est déjà 17h30 … Bon c’est 40 € le passe pour 4 jours … c’est quand même un peu cher … surtout pour les familles … Mais soyons fou … quand on aime,  on ne compte pas.

Les formalités d’entrées remplies, je flâne un peu dans l’allée principale où sont présents les artisans du coin … C’est la 15e édition … et L’AFPAN nous présente toutes les affiches des années précédentes.. je remonte jusque celle de 2005 … la tête pleine de souvenirs …   Quelle excellente idée ces affiches joliment présentées.

Direction Ceffond avec des amis rencontrés sur place …   ça commence déjà fort avec de jolies expositions en tout genre et essentiellement sur les oiseaux …   Je me régale … les places sont méritées … Certains exposent sur DIBOND, d’autres non … mais qu’importe le support, les photos sont de toute beauté …  Et je ne vous parle même pas des tirages très grands formats présentés dehors.

La nuit tombe sur Montier … le Premier jour passe (un peu vite pour moi … mais il est vrai … je suis arrivé tard).

Le Vendredi …

Comme c’est encore un jour de semaine,   je me dis … faisons un maximum d’expositions avant l’affluence.  Et bien il y a déjà du monde … les rues sont déjà bien remplies … et l’ambiance est au rendez vous … avec les baffles de rue qui diffusent des sons d’animaux  en permanence pour nous mettre dans l’ambiance.

On découvre de tout … des Paysages de contrées lointaines et moins lointaines, des mammifères, des reptiles, des oiseaux et j’en passe,    Aussi des expositions à thème sur une seule espèce ou presque … il n’y a pas à dire … les exposants nous montrent là des œuvres de premier ordre …

Je continue mon bonhomme de chemin parmi les expos … tantôt seul et souvent avec des amis avec lesquels on échange nos points de vue … C’est vraiment très enrichissant !

Le Samedi …

Que serait Montier sans les grues Cendrées ????   Je décide avec des amis d’y aller de grand matin pour admirer le spectacle des grues s’envolant avec  le soleil levant.

La météo est avec nous … le levé de soleil est magnifique  avec ses teintes jaune orangés …  Il me semble cependant que les grues sont moins nombreuses  que les autres années … mais il fait particulièrement et anormalement doux …

Il y a quand même des passages et des cris au loin, les belles observations ne manquent pas.   Il y a des photographes et des ornithologues sur la digue.  Ils scrutent au loin ces magnifiques oiseaux

Ensuite … retour aux expos !   C’est samedi … il y a beaucoup de monde.  Il me faut 15 bonnes minutes pour trouver une place.  C’est un peu le point noir de Montier … il y a un peu trop de voitures. Ils sont victimes de leur succès … mais bon,  on ne leur en voudra pas.

Je visite les « petits » sites, les expositions en plein air,  Cette année, il y a des collectifs de photographes qui exposent pour notre plus grand bonheur.

Bon,  je vais quand même aller au chapiteau et au Cosec …   Ce dernier est très bien aménagé, plus aéré que les autres années, et très bien décoré. C’est digne d’un grand évènement…  et on ne se marche pas trop les uns sur les autres.

A la sortie du Cosec, je n’y résiste pas … je passe par la bibliothèque de Montier.  Une grande salle pleine de livres en tous genres,  sur la nature, les animaux, avec des guides, des bouquins photos … je me régale … mais les bouquins  sont chers, je ne vous apprends rien … j’ai dû me limiter.   Je sors quand même avec  une ardoise de plus de 100 € … mais certains ont sans doute dépensé beaucoup plus.

Studio LILLE laboratoire impression fine art specialiste couleur

Ensuite le chapiteau … A l’entrée sont présentées les images primées du concours sur grand format.  Quelle belles sélections … et en plus j’y aperçois un ami primé … je suis naturellement content pour lui …  Plus loin,  les agences photos représentent leurs membres photographes et vendent leurs services.   J’y découvre aussi en nombre des agences de voyage nature … Il faut les moyens … entre 2000 et 10.000 € le voyage,  mais je suis sûr que ça vaut le coup au vu des photos présentée.   Après le plus dur reste de choisir …   Pour ou contre ce genre de pratique ?  Faites vous votre idée !   La nature est fragile !  Il faut la préserver, seul ou en agence.   Il est indispensable de témoigner à notre manière pour le plus grand respect de nos amis les animaux …

Il y a aussi des imprimeurs ou des tireurs,  si on préfère,  qui vendent également leurs services … il y a pléthore de supports différents pour nos clichés … Dibond, Plexiglas, Toiles, cadres, finitions diverses et papier en tout genre … faites votre choix !

Au chapiteau, j’ai également remarqué des animations pour les enfants et une zone où se rassasier,  comme les autres années …

Le temps passe vite, je n’ai même pas eu le temps d’aller aux conférences.

En soirée … Direction Giffaumont,  à quelques KM de Montier.  Il y a quelques sites d’expos sur la route … comme Der Nature par exemple.

Arrivé sur place,  je vais direct à la salle Omnisport voir le matos.   Il y a de tout … Jumelles, camouflages,  piégeage (photos bien sûr)   … et les deux grandes marques rivales de toujours Canon et Nikon sont également présentes avec leur dernières nouveautés et nous offrent l’occasion de tester leur produits et bien entendu,  nous les vendent.  A titre personnel,  je n’ai pas résisté à aller faire joujou avec la présérie du EOS 1Dx.   Un boîtier qui promet … mais les prix me paraissent trop élevés. 

Un ami s’est offert un 300 F/2.8 L IS II … Fraîchement déballé … il me propose gentiment de l’essayer. Une optique superbe !    Le soleil se couche, un ciel magnifique …  quelques grues passent au loin.   Voilà Samedi est déjà passé … si vite … trop vite.

Dimanche,  dernier jour … le retour !

Peu de temps dimanche.  Il y a encore de la route à faire.  Je me rends compte que je n’ai pas visité mes amis exposants.  Je me décide à leur rendre visite et les féliciter pour leurs expositions respectives …  C’est du lourd … pour notre plus grand bonheur.

Vers 12 h … je salue  mes amis … j’en reverrai certains dans quelques semaines, d’autres dans quelques mois, d’autres encore à Montier 2012 … mais peu importe,  l’important n’est il pas de les revoir tous…

Je remonte dans ma voiture … Montier s’éloigne dans mon rétroviseur je ressens de l’émotion … et une énorme envie d’être l’année prochaine.

3 h plus tard, je suis rentré. Fatigué mais la tête pleine d’images magiques de notre si belle planète hélas si peu respectée.  Je suis certain que de telles manifestations contribuent à en prendre conscience.

A l’année prochaine !

COUTELLIER Frédéric pour Revue Photo.

 

Réaction des exposants

Ludmila Espiaude :

C'était une expérience inoubliable. Organisateurs du festival et les bénévoles ont tout fait pour nous faciliter l’installation et l’accrochage des photos. J’ai était ravie d’exposer sur le site de la Fondation Lucie Lebon que j’aime déjà en tant que visiteur.

Partager cette espace avec Paul Starosta, Patrick Blin, Stéphane Hette, Christian Larit, Jean-Mari Seveno, Anita et André Gilden était très gratifiant.

Le public s’est montré très réceptif et élogieux envers mes images et leur présentation d’inspiration japonaise.

 

Eric Medard :

Donc ce Montier fût une réussite. Beaucoup de monde et énormément d'échange avec le public, tant d'un point de vue naturaliste sur mes chauves-souris que d'un point de vue technique. Evidemment, ces images posent beaucoup d'interrogations techniques et en particulier l'image qui montrait un filet d'étoile avec le murin à moustaches figé au 1/15000s !

De nombreux contacts également qui je l'espère se concrétiseront en projets photos ou en publications !
Enfin, des rencontres une fois de plus très enrichissantes avec de nombreux festivaliers connus ou inconnus et donc des liens d'amitiés qui ne demandent qu'à se tisser.

Pour finir, un public attentif et dont le retour sur mes images était très gratifiant. J'ai en plus eu la chance et le privilège d'avoir un article du journal local qui m'était consacré ainsi que pour le travail de JeanFrançois Hellio et Nicolas Van Ingen.

Facebook Comments
Equipe RevuePhoto