L’interview de la semaine : Gilles Varé

Les livres juridiques de Joelle VERBRUGGE chez 20Bis Edition

Bonjour Gilles, comment tes venue cette passion pour la photographie ?

Je suis un amateur de belles images depuis de nombreuses années et un jour, je me suis demandé pourquoi moi aussi, je ne pourrais pas immortaliser quelques instants de vie et je me suis lancé dans la photographie animalière car la faune et la flore étaient une autre passion. Alors pourquoi ne pas jumeler l’image et la nature ?!

 

Quel matériel utilises-tu ?

J’utilise deux boîtiers Nikon, le D90 et le D300S. J’associe ces deux boîtiers à différents objectifs comme le 18/105mm f/3.5-5.6, le 105mm f/2.8 macro et le 300mm f/4 de chez Nikon. Cela me permet de photographier de l’insecte jusqu’au plus gros des mammifères.

 

Ton sujet ou tes sujets fétiches ? Pour ces sujets, as-tu besoin de connaissances diverses supplémentaires (biologie, stylisme,) et si nécessaire, fais-tu appel à dautres corps de métiers ?

Mes sujets fétiches sont les oiseaux, avec une véritable passion pour le martin-pêcheur, ce pêcheur si surprenant. Dans la photographie animalière, pour photographier un sujet correctement et sans le déranger, il faut apprendre à le connaître, dans la théorie, on peut être fortement documenté maintenant avec Internet et les nombreux bouquins et livres spécialisés mis à notre disposition. Mais je pense que rien ne vaut le terrain et les nombreuses heures d’observation. En ce qui concerne un appel éventuel à d’autres corps de métiers, j’ai déjà fait appel à un garde des eaux et forêts pour sa connaissance du terrain et des espèces et j’aime également discuter avec les ornithologues qui veulent bien partager leurs connaissances car cela me permet d’évoluer de jour en jour.

 

Si tu devais nen choisir quune dans ta photothèque, quelle photographie nous présenterais-tu ? Peux-tu nous en raconter lhistoire ?

Voilà une question difficile, choisir « LE » cliché ! Je vais faire un choix mais par ce choix ce n’est pas la qualité du cliché que je mets en évidence mais l’émotion qu’il m’a procuré. Il s’agit d’un juvénile de martin-pêcheur qui commence à explorer son nouveau territoire de pêche. Ce cliché est le début d’une belle histoire. C’était en début juillet 2010, j’étais à l’affût couché, bien camouflé dans ma tente au ras de l’eau. Ce jour-là, j’avais quelques heures d’affût derrière moi et la lumière commençait à être dure. J’étais en train de photographier un héron cendré à quelques mètres devant moi et après quelques clichés, mon œil quitte le viseur pour faire une petit tour d’horizon à travers mon filet pour voir s’il n’y avait pas de nouveaux arrivants sur les lieux et là, je vis une tâche orange sur une branche à 3m sur ma gauche, tiens, qu’est-ce ? Je n’arrivais pas bien à distinguer. Ouf !!!! L’adrénaline monte, c’est un martin-pêcheur ! Et hop, d’un petit vol, il vient se mettre juste devant moi. Il était à 50cm, quelle sensation !! J’étais fou ! Puis, il reprit son inspection, passant de pierre en pierre, jusqu’au moment où il se retrouve juste dans l’axe de mon objectif à plus ou moins 3m, la distance idéale. Je pus réaliser une petite série de clichés avant qu’il ne continue sa conquête territoriale. Je dois bien avouer que j’étais le plus heureux des photographes animaliers car je venais de réaliser un de mes rêves… Et je ne savais pas encore que ce n’était que le début de l’aventure car cet oiseau je l’ai suivi pendant 3 mois, il faisait partie d’une nichée de trois piafs et ils m’ont donné de grands moments !

C2medias, agence de communication interactive

 

 

Quels sont les photographes qui tinspirent ou, desquels suis-tu assidûment le travail ?

Je suis régulièrement les aventures de nombreux photographes, nous avons la chance en Belgique et en France d’avoir de grands amateurs de photographies et d’énormes talents et Internet nous permet le partage d’images. Je les suis régulièrement sur différents forums et sites pour voir leurs dernières rencontres. Je ne citerai aucun nom pour être sûr de n’oublier personne…

 

Un avis sur le futur du métier de photographe ?

Photographe est un métier qui ne doit pas être évident à notre époque. Le numérique a permis à beaucoup d’amateurs de faire du bon travail et le photographe n’est plus un intermédiaire obligatoire. Dans l’animalier, je pense que les pro pensent la même chose. Et je pense qu’ils doivent toujours se fixer des objectifs de plus en plus élevés et qu’ils doivent aller chercher l’image que personne n’arrivera à avoir pour rester compétitifs. Et au final, je me demande, s’ils prennent encore du plaisir à faire de la photo.

 

 

Tes récentes expositions, publications ?

Je n’ai encore fait, pour le moment, qu’une seule exposition qui m’a permis de partager ma passion et j’ai pu y expliquer ma vision de la nature. Au niveau des publications, j’ai eu l’occasion d’en faire quelques-unes sur mes rencontres dans diverses petites revues.

 

De futures expositions, publications ?

Oui, j’ai prévu pour les prochains mois de faire quelques expositions pour faire découvrir la nature de ma région et pour y partager mes rencontres. J’ai la chance d’habiter une région qui comporte quelques belles salles d’exposition et je pense que je vais essayer d’en profiter. J’ai fait quelques reportages photographiques que j’ai envoyés dans différentes revues spécialisées et j’espère une parution dans un futur proche… A suivre…

 

Un projet en cours ?

Oui, je voudrais avant fin 2012 faire un livre sur la Meuse et ses habitants à plumes. Cela prend énormément de temps car je dois encore écrire pas mal de textes et je voudrais encore avoir une plus grande diversité dans mes clichés. Et pour cela, je dois encore faire pas mal d’investigations sur le terrain et je pense que la fin 2012 sera un bon délai…

 

Le mot de la fin, quelque chose à ajouter ?

La nature est superbe, et j’aimerais tant qu’on la respecte plus et j’espère à travers mes clichés conscientiser les gens et je pense que la photographie est un bon moyen d’expression…

 

Vous pouvez retrouver le travail de Gilles sur  son site

Facebook Comments
Equipe RevuePhoto