Les saveurs vertes de l’Hôtel des Roses

Les livres juridiques de Joelle VERBRUGGE chez 20Bis Edition

C’est un petit mail de Franco Limosani annoncant un stage de découverte de la nature les 9 et 10 juin ( * ) qui a relancé notre curiosité pour l’Hôtel des Roses.

Depuis quelques années, l’établissement situé à Libin, dans le sud boisé de la Belgique accueille cours et conférences qui jalonnent l’agenda naturaliste belge.

Jean-Philippe Stine et sa petite famille ont redynamisé l’hôtel bucolique, exploité par leurs aïeuls depuis 50 ans.
L’équipe familiale a ainsi additionné la carte – gastronomique J – d’un programme de séminaires et de formations multiples.
Outre les sessions artistiques, littéraires, sportives etc,… cette programmation de stages et d’ateliers réserve également un belle part à la photographie animalière et aux sorties naturalistes.

• De quelle façon ces formules ont-elles vu le jour ?
Etant donnée l’évolution du tourisme et des mentalités depuis une dizaine d’années, il fallait proposer un concept innovant afin de renouveler l’attrait de l’hôtel.
Les formules, qui allient plaisirs de la table et apprentissage, ont ainsi vu le jour au cours de sorties communes des deux amis : Dimitri Crickillon (photographe et ornitho ) et de Jean-Philippe Stine . Le projet a débuté avec les balades ornithologiques guidées, suivies de près par les sorties mycologiques et les journées thématiques autour du brame du cerf.
Depuis, d’autres formations et conférences ont étoffé le programme.

• Par ailleurs, quels sont les attraits que présente la région de Libin au visiteur – photographe ?
Jean-Philippe: “ Nous sommes situés en vallée de la Lesse et Lomme. L’ensemble formé par le massif de Libin, riche en épicéa et résineux, et le massif de Mirwart, représente un total de plus de 10000 hectares de forêts . »

Les deux rivières principales de la vallée sont la Lesse et la Lomme.
Si elles présentent évidemment une faune spécifique à ces milieux humides, leur intérêt réside également dans les divers phénomènes karstiques, nés de l’érosion par contact des eaux riches en CO2 avec la roche calcaire, qui jalonnent leurs parcours respectifs: grottes ( Han, Rochefort) , gouffres ( Belvaux ), résurgence ( Eprave ), …

Jean-Philippe : “ Plusieurs des grottes bordant la Lesse sont des sites archéologiques importants – dont notamment le Trou de Chaleux (au Cirque de Chaleux), le Trou des Nutons et le Trou du Frontal à Furfooz.
Lors de nos sorties sur le terrain, il n’est pas rare de croiser, au détour d’un sentier, un
e horde de sanglier, l’un ou l’autre cervidé (chevreuils, biches, cerfs les jours de chance..), quelques renardeaux curieux se hasardant hors du terrier au début du printemps, des martins pêcheurs, hérons et cincles plongeurs aux abords la Lesse ou de la Lomme, l’une ou l’autre cigogne noire.
Dès la mi-septembre, les raires profonds des cerfs se font entendre annonçant la période intense et magique du brâme dans les forêts d’Ardenne. »

Jean-Philippe Stine est également un passionné de cette nature, qu’il aime parcourir jumelles au cou, et photographe amateur. On peut découvrir sur le site de l’Hôtel des Roses quelques-unes de ses photos de paysages et images de mammifères .

Jean-Philippe “- La photo est un peu mise au second plan faute de temps. Nous travaillons en famille et tous les mets que nous servons à notre table sont confectionnés par nos soins, des zakouskis aux pralines. Mais j’aime photographier la grande faune : renards, sangliers et privilégie l’animalier au paysage”.

Toutes les infos pratiques :
 

(*) Week-end « Stage de découverte de la nature » :

Immersion en forêt d’Ardenne et rencontre avec quatre photographes passionnés .

– 2 sorties insolites guidées par Dimitri Crickillon à la rencontre des oiseaux et de nos ancêtres dans la forêt d’Ardenne ainsi qu’une promenade ayant pour thème la rivière sauvage.
Expo et projection « L’eau vive des Ardennes »
– Exposition et projection commentée de Franco Limosani « Sur les traces de Goupil » et présentation de l’ouvrage éponyme co-écrit avec Tanguy Dumortier .
– Projection commentée par Fabrice Cahez « Vôge sauvage » et présentation du livre récent « Sous l’Aile du Temps » ,co-écrit avec Philippe Moës qui en est déjà en ré-édition .
Retrouvez le programme en détail : http://www.lesroses.be/WE-nature.htm

Références web :
Lien Internet : http://www.lesroses.be/
Agenda 2012: http://www.lesroses.be/stages-pour-adultes.htm

…L’occasion très certainement de passer un bon moment nature et, petit plus sympathique : une savoureuse pause gastronomique.

Facebook Comments
Emilie Vanderhulst
Emilie est anthropologue. Photographe nature amateur, elle est par ailleurs guide naturaliste et ornitho pour Natagora.