Exposition : Les désintégrations aurifères

Les livres juridiques de Joelle VERBRUGGE chez 20Bis Edition

Hadrien Courtier est photographe et cinéaste. Avec ses vielles caméras Beaulieu, il a tourné une poignée de films silencieux à la frontière entre la fiction et l'expérimental. Dans cette exposition "Les désintégrations aurifères", le photographe saisit les couleurs de l’abandon et des matières qui s’y transforment. Troublantes, les images nous racontent la désolation d’un lieu imaginaire et éphémère dont on ne verra jamais l’extérieur, laissant au passage le soin d’imaginer toutes les vies qui ont pu les traverser.

"Forcément, il y a un phénomène de fuite qui opère, pour se retrancher jusque dans ces endroits si abandonnés, souvent à l’écart de notre monde visible. Mais c'est surtout une manière d’échapper à la contamination du progrès et à l’accélération du temps, stigmates de nos sociétés. Il s’agit là de saisir une lente désintégration qui a sa durée propre, sans engrais, ni effets de vieillissement."

 

+ d'informations

Vernissage de l'exposition jeudi 18 avril 18h00

Du 18 avril au 15 mai 2013
Café Burq, 6 rue Burq 75018 Paris
Adresse du site Internet de l'événement : www.hadriencourtier.org

David Lesage on FacebookDavid Lesage on InstagramDavid Lesage on LinkedinDavid Lesage on TwitterDavid Lesage on WordpressDavid Lesage on Youtube
David Lesage
Journaliste
David Lesage est l’un des deux créateurs de RevuePhoto. A la tête des agences C2medias et DLC-Photo il est au fait des dernières avancées en matière de photographie et de vidéo. Passionné par la vidéo et les panoramiques, il se fait un plaisir de tester les différents équipements pour RevuePhoto.

Une réflexion sur “Exposition : Les désintégrations aurifères

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter