Exposition : J’ai quelques images à vous lire

Comédienne et auteure, Léa Constantin a commencé à apprendre les bases de la photo en juillet 2013, par deux stages effectués chez Photoprof.

« La photographie m’a toujours intéressée, mais cela se résumait jusqu’en 2013, à appuyer sur un bouton.

J’’ai poursuivi ma formation en autodidacte, en passant des centaines d’heures sur internet à lire les sites de photographies, visionner les tutos réalisés par les photographes professionnels, et je continue toujours à me former seule.

Côté pratique, mon envie s’orientait au départ vers la photo de rue. Admirative des œuvres de Robert Doisneau et tous les photographes représentants le courant de la photographie humaniste.

Mais lorsqu’on débute, il n’est pas toujours évident d’aborder les gens (ou de les prendre à leur insu). Je me suis donc un peu essayée à tous les styles photographiques, avec  une préférence pour photographier les personnes. Capturer un instant de vie, une émotion.

lea-constantin

Comment m’est venue cette idée de série insolite et décalée ?
Je dirais : une envie de faire sourire, mais aussi de m’amuser. Créer des moments complices avec mes modèles, pour que la photo ne soit pas qu’une activité solitaire, mais des moments de partage.

Mon idée de base était des photos décalées, hors contextes. Puis le livre est venu en cours ; et ayant toujours l’envie de défendre une cause, quoi que je fasse, j’ai pensé que c’était une façon amusante d’encourager la lecture.

C’est la recherche de lieux insolites qui m’a amenée aux lieux abandonnés et je me suis mise à me passionner également pour l’urbex. Ce ressenti étrange, parfois dérangeant, pesant, que l’on peut avoir lorsqu’on découvre un lieu abandonné, donne l’envie de le faire renaître et le préserver de l’oubli.

Quant au côté technique de la photo je privilégie la simplicité, par choix. Pas du tout adepte du montage et des retouches poussées. J’aime le « vrai ». Quand on regarde mes photos, je veux qu’on voie ce que mes yeux ont vus. Qu’on ressente ce que j’ai ressenti à cet instant.

Je n’ai pas abandonné la comédie, ni l’écriture, et avoir trois métiers, en ne faisant jamais chaque jour la même chose, correspond parfaitement à mon goût du changement. »

+ d’informations

Dates : Du 21 mai 2016 au 11 juin 2016 – Vernissage le 21 mai à 16h00.
Lieu : Bibliothèque de Viarmes – 74 rue de Paris – 95270 VIARMES
http://www.lena-constantin.com
Facebook : https://www.facebook.com/photographe.portraits/

Facebook Comments
David Lesage on FacebookDavid Lesage on GoogleDavid Lesage on InstagramDavid Lesage on LinkedinDavid Lesage on TwitterDavid Lesage on WordpressDavid Lesage on Youtube
David Lesage
Journaliste
David Lesage est l’un des deux créateurs de RevuePhoto. A la tête des agences C2medias et DLC-Photo il est au fait des dernières avancées en matière de photographie et de vidéo. Passionné par la vidéo et les panoramiques, il se fait un plaisir de tester les différents équipements pour RevuePhoto.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.