Dans l’oeil du photographe

Les livres juridiques de Joelle VERBRUGGE chez 20Bis Edition

« Dans l’oeil du photographe », c’est le nom donné à l’exposition qui se tient aux Archives Départementales de Loire Atlantique à Nantes jusqu’au 20 décembre 2013.

ATTENTION : L’exposition est prolongé jusqu’au 28 Février 2014 !

On peut y découvrir des exemplaires sélectionnés parmi les 2200 plaques de verre au gélatino-bromure d’argent rassemblées par les conservateurs. Elles proviennent de trois photographes amateurs de la fin du XIX éme et du début du XX éme.(1880-1920).

La photo n'est pas trouble ! Elle présente ce qui correspond à une vue stéréoscopique, visible  en 3D à l'aide d'un stéréoscope.
La photo n’est pas trouble ! Elle présente ce qui correspond à une vue stéréoscopique, visible en 3D à l’aide d’un stéréoscope.

Edouard SAY, riche rentier nantais, membre de la Société Nantaise de photographie de 1899 à 1903, a laissé prés de 300 plaques de verre positives destinées à être projetées grâce à une lanterne magique sur grand écran.

Adolphe MOITIE a fait fortune dans le commerce en gros de produits coloniaux et fut maire de Nantes en 1928. Il entre à la Société Nantaise de photographie en 1886 et n’apparaît plus sur la liste des membres en 1889. Les archives départementales possèdent plus de 1000 images négatives sur plaques de verre.

Georges HAILAUST, l’un des plus gros négociants français de bois scandinaves et administrateur de la Banque de France peut être considéré comme l’une des plus grosses fortunes nantaises. Il entre à la Société Nantaise de photographie en 1889. Les plaques données aux archives départementales sont essentiellement, plus de 800 vues, des plaques stéréoscopiques. La stéréoscopie n’est autre que l’ancêtre de la 3D.

ancien-appareil-en-bois

Il en ressort que la photographie, à cette époque, était réservée à des amateurs fortunés !

Ces plaques ont été restaurées de façon à en faire des tirages et présentent des vues de Nantes à cette époque.

Beaucoup d’autres, bientôt visibles sur le site des archives départementales, montrent d’autres localités de la région.

On peut également découvrir au cours de la visite une partie de l’histoire de la photographie et comprendre ainsi tout le travail fourni par ces amateurs pour faire de la photo.

 

 

 

ancienne-photographie-de-nantes

le-photographe-un-vrai-petit-chimiste
Archives Départementales de Loire Atlantique

6 rue de Bouillé – 44000 – Nantes

Entrée gratuite

Ouverture :
L,Me,L,V de 9h à 17h
M de 13h30 à 19h
D de 14h30 à 18h sauf les 3 et 10/11

Equipe RevuePhoto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.