Café photographique : projection-rencontre avec Fabienne Ballandras

Un mercredi par mois, Le Bleu du Ciel reçoit un-e artiste de l’image pour une projection de son travail suivie d’un dialogue avec le public autour d’un apéritif. Projection-rencontre avec Fabienne Ballandras (artiste), en dialogue avec Lélia Martin-Lirot (intervenante).

« Les dessins et les mises en scènes photographiées de Fabienne Ballandras nous mettent en présence d’images d’une actualité passée, où elles agissent comme un choc transmis en différé, dans un moment ralenti qui n’est pas encore celui de l’Histoire. Ainsi des clichés de la mission Rosetta – aventure spatiale qui ressemble au futur tandis qu’elle devait éclairer un fait remontant à 4,5 milliards d’années – qui s’achèvera demain par un silence radio. Il en est de même pour ces images de foules (Petits peuples, 2013-2014), qui paraissent prolonger les paysages minéraux et irréels, où la lumière et le relief se confondent dans un même traitement graphique.

C2medias, agence de communication interactive

Si le sujet se précise au regard dans un deuxième temps, que contiennent encore ces images de l’élan révolutionnaire qu’elles témoignaient au monde ? Miniaturisés, énumérés par deux cent (et grisés), ces peuples soulevés de Syrie, de Tunisie, d’Egypte, de Libye, du Yémen et d’Algérie – dont les visages et les revendications se sont effacés sous l’effet d’une surexposition – composent, à peine quelques années après les évènements, un motif ordinaire, uniforme et interchangeable. Cependant éloignées de leur source comme du souci de réalisme, ces images génériques de champs de bataille amnésiques parviennent à déclencher un mince frisson collectif. Il vérifie l’apprentissage des codes et l’action par filtre des images antérieures (de presse ou de fiction) sur celles que l’on nous présente. Les photographies personnelles dont est tirée la série Coucou les enfants (2012)– où s’opère le passage de la maquette au dessin chez Fabienne Ballandras – laissent aisément apparaître ces filtres qui héroïsent la guerre dans l’imaginaire d’un jeune soldat parti en Afghanistan. Mais dans cette transparence et la torpeur de l’attente d’un événement point une énigme, un secret aux contours flous que peut-être le dessin retient quand la photographie prétend ne rien cacher : il concernerait la raison d’être des images, dont certaines sont interdites quand d’autres circulent en grande quantité.  »

Texte (extrait) de Julie Portier, pour l’exposition L’effet de Réel, Le 19 Crac Montbéliard, 2016

En partenariat avec Documents d’artistes Auvergne-Rhône-Alpes.

Consulter le travail de Fabienne Ballandras sur Documents d’artistes Auvergne-Rhône-Alpes : www.dda-ra.org/BALLANDRAS

+ d’informations

Dates : Le 22 mai 2019
Lieu : Le Bleu du Ciel – 12 rue des Fantasques 69001 LYON

http://www.lebleuduciel.net/

https://www.facebook.com/Le-Bleu-du-Ciel-241828995842845/

Facebook Comments
David Lesage on FacebookDavid Lesage on GoogleDavid Lesage on InstagramDavid Lesage on LinkedinDavid Lesage on TwitterDavid Lesage on WordpressDavid Lesage on Youtube
David Lesage
Journaliste
David Lesage est l’un des deux créateurs de RevuePhoto. A la tête des agences C2medias et DLC-Photo il est au fait des dernières avancées en matière de photographie et de vidéo. Passionné par la vidéo et les panoramiques, il se fait un plaisir de tester les différents équipements pour RevuePhoto.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.