Portfolio : Jessica Vuillaume

Biographie

_MG_4923
Passionnée depuis l’adolescence par la photographie je suis d’abord des cours de photographie à l’École des Beaux-Arts de Digne-les-bains que je complète par la suite avec une formation au lycée professionnel Ce3p d’Ivry-sur-Seine.
En mai 2009, je pars vivre 15 mois au Bénin où je rencontre la photographe Sophie Négrier, avec qui je réalise un travail photographique sur les coiffures à Cotonou. Celui-ci a donné lieu à l’exposition « Ayoda » dans un des salons de coiffure et dans la rue à Cotonou.
Je parcours aussi la route des pêches de Cotonou, piste de terre mythique de 32 kms longeant l’océan à la rencontre des différents groupes de pêcheurs qui vivent au bord de cette route.
En quête de témoignages sur leur lieu de vie et leur travail, menacés par un projet touristique, j’observe l’activité qui s’articule autour de ces pirogues et de ces interminables filets de pêche aux couleurs camaïeux.
Ces instants, ces images ont été exposés dans un bar de la route des pêches à Cotonou en avril 2010, puis à l’Escale Charcot à Chenôve en avril 2013. Une autre exposition de ces photos est prévue en janvier et février prochain à la galerie ‘Le Grenier’ à Talant.
Au Bénin, je réalise aussi les photographies pour un projet de ‘théâtre à l’école’, initié par les Arts Vagabonds Rézo Afrik Bénin, association socio-culturelle béninoise.
Enfin, je  participe au projet ‘Revman d’Kartyé’, initié par Cyclones Productions, structure réunionnaise, en partenariat avec les Arts Vagabonds Rézo Afrik Bénin. Pendant six semaines, intégrée à une équipe artistique (vidéastes, écrivains, scénographes, comédiens…), j’interroge photographiquement le quotidien de deux communautés de pêcheurs de la route des pêches à Cotonou. Le fruit de ce travail est intégré à une performance spectacle réalisé dans les villages de pêcheurs.
L’exposition ‘Fragments de vie’ présentée dans le cadre du projet Fr’roms organisé par l’association dijonnaise interlude, présente ses images réalisées avec des familles rroms de Dijon ainsi que celles des enfants rroms avec qui j’ai réalisé des ateliers photo.
Cette exposition a voyagé en Roumanie, au centre culturel de Timisoara, puis à Dijon (Irtess et cinéma Eldorado)  ainsi qu’à Paris au parc de la Vilette.
Depuis septembre 2012, je suis entrepreneur-salarié de la coopérative l’Envol à Dijon, en tant que photographe.
Description du travail :

« Tout a commencé par une errance sur la route des pêches à Cotonou au Bénin. De filets en aiguilles mes yeux se sont cousus à l’observation de l’activité des pêcheurs. Petit à petit, les mailles se sont dénouées vers une curiosité respective. Chacun à la dérive de son histoire, a déposé dans la pirogue ses bribes de vie ».

La « route des pêches » est une bande de terre d’une trentaine de kilomètres qui relie Cotonou, la capitale économique du Bénin à Ouidah. Située entre l’océan Atlantique et la lagune de Cotonou, cette route est parsemée de petits campements de pêcheurs.

De mai 2009 à mars 2010, avec la photographe Sophie Négrier, j’ai parcouru la route des pêches à la rencontre de ces groupements de pêcheurs.
En quête de témoignages sur leur lieu de vie et leur travail, nous avons passé de nombreuses heures à observer toute l’activité qui s’articule autour de ces pirogues en bois et de ces interminables filets de pêches aux couleurs camaïeux, à partager un repas avec ces familles, et parfois même à tirer les filets de pêches avec les pêcheurs et leurs femmes.

Les filets, objet phare des pêcheurs, sont tour à tour un voile qui semble les isoler de l’extérieur, un chemin qui relie….

Menacés par un projet touristique qui prévoit la construction de 2000 chambres d’hôtels de niveau 3 ou 4 étoiles, ainsi que par la pêche industrielle pratiquée le long des côtes béninoises par les bateaux chinois, ces images étaient aussi une façon de leur rendre hommage et de témoigner de cette réalité sociale.
Ces instants, ces images prises avec l’appareil photo nikon d60, ont été exposés le 17 avril 2010 au Café Cauris Coquillage (sur la route des pêches). Tous les pêcheurs et leur famille ont été conviés pour partager ce moment.

Les expositions

*La route des pêches au Bénin :
– Escale Charcot de Chenôve – Avril 2013
– Café Cauris Coquillage à Cotonou (Bénin) – Avril 2010

*’Fragments de vies’, sur les traces des cultures rroms :
– Cinéma Eldorado à Dijon – Avril 2013
– Irtess à Dijon – Mars 2013
– Parc de la Vilette à Paris – Mars 2013
– Centre Culturel Français de Timisoara (Roumanie) – Avril 2011
– La Ferronerie à Dijon – Avril 2011

*Ayoda (coiffures africaines) – Salon de coiffure à Cotonou (Bénin) – Septembre 2009

+ d’informations

Jessica Vuillaume
www.jessicavuillaume.com

 

Facebook Comments
David Lesage on FacebookDavid Lesage on GoogleDavid Lesage on InstagramDavid Lesage on LinkedinDavid Lesage on TwitterDavid Lesage on WordpressDavid Lesage on Youtube
David Lesage
Journaliste
David Lesage est l’un des deux créateurs de RevuePhoto. A la tête des agences C2medias et DLC-Photo il est au fait des dernières avancées en matière de photographie et de vidéo. Passionné par la vidéo et les panoramiques, il se fait un plaisir de tester les différents équipements pour RevuePhoto.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.