Exploiter l’histogramme de votre appareil

L’histogramme est une de ces fonctions disponibles sur l’ensemble des appareils photographiques numériques ainsi que sur certains bridges et compacts. Il s’agit d’une source d’information très importante qui permet à tout photographe de faire un contrôle précis de l’exposition de sa prise de vue. Nous allons découvrir ensemble comme interpréter ces informations.

L’histogramme correspond à un aperçu de la répartition de la valeur des tons de l’image, du plus foncée (gauche) au plus clair (droit). Dit comme çà, c’est très indigeste, voici donc trois exemples qui vont vous permettre de comprendre comme lire un histogramme très simplement :

 

histod40
 

Cas n°1 – Une image approximativement bien exposée (légère sous exposition)

 

histo1
 

On constate sur la courbe de l’histogramme que l’ensemble des 256 niveaux répartis de droite à gauche de l’image comporte des informations et que ceux ci ne se retrouve pas « coupés » par le bord droit (blanc) ou par le bord gauche (noir) et relativement bien repartis d’un coté à l’autre.

Cas n°2 – Une image où la sous-exposition* a volontairement été exagérée

 

histo2
 

Cette fois c’est totalement différent, on constate que du coté droit (blanc) il y a peu d’informations et que du coté gauche (noir) la courbe se retrouve tronquée. Cela signifie qu’une partie des informations de l’image se retrouve donc perdue.

Cas N°3 – Un image où la sur-exposition** a volontairement été exagérée

 

histo3bis
 

L’image présente une sur-exposition évidente que l’on retrouve sur l’histogramme, la valeur à l’extrême droite de notre histogramme comporte une information importante (un pic très mince). Là aussi, on constate donc qu’une partie de l’image est donc perdue, mais cette fois dans les blancs (par la droite de l’histogramme)

L’histogramme ne sert évidement à rien sans la photographie, l’histogramme doit être utilisé pour faire une balance de l’exposition afin de privilégier les informations contenues dans les hautes ou les basses lumières en fonction de la composition souhaitée par le photographe.

* Sous-expostion : Image souffrant d’un manque de lumière, on la nomme sous expostion en relation au manque de temps d’exposition du capteur à la source de lumière (la scène).

** Sur-exposition :Image souffrant d’un surcroit de lumière, on la nomme sur-exposition en relation au trop grand temps d’exposition du capteur à la source de lumière (la scène).

Facebook Comments
Sebastien Delehaye on Email
Sebastien Delehaye
Photographe Tireur Rédacteur Studio Lille
Sebastien Delehaye est l'un des deux créateurs de RevuePhoto, pris de passion par la photographie il en a fait son métier. Dirigeant de la société Studio-Lille, il est spécialisé dans l'impression de tirage d'art et les agrandissement d'exposition, de décoration.

2 pensées sur “Exploiter l’histogramme de votre appareil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.