17ème Festival Montier en Der : « Trésors des Alpes et du Verdon » Remi Masson

massonexpo

« Dans les grands lacs d’altitude ou entre les gorges étroites du Verdon, les clichés de Rémi Masson et de David Allemand vous dévoilent l’envers des décors de cartes postales. La nature sauvage des Alpes, animale ou minérale, y apparaît avec toute sa force. Sur l’écran des falaises ou au fond des bras morts du Rhône, c’est l’histoire de la vie qui s’inscrit. Une vie secrète, qui ne se donne qu’au visiteur patient. Exposition tirée de deux nouveaux livres aux éditions BIOTOPE : Eaux douces des Alpes et Verdon d’autres visages ».

 Ou et quand ?

Cette exposition se compose de 12 dibonds grand format (1,40mx 0,90m).

Festival International de Photos Animalières et de Nature de Montier-en-Der, salle saint Berchaire

Du 21 au 24 Novembre 2013

Présentation de Rémi Masson

Rémi Masson est né au coeur des Alpes, près d’Annecy, en 1983. « Dans ce lac d’Annecy, que je pensais bien connaître pour m’être promené régulièrement le long de ses rives, je découvrais, au cour d’une plongée, une jungle aquatique exubérante, par endroit si dense qu’elle en était presque impénétrable, peuplée de poissons énormes. Ce fut une révélation. Je venais d’apprendre l’existence d’un monde inconnu à portée de main. Après la rencontre de carpes de plus de vingt kilos et d’un silure de plus de 2,30 mètres qui me causa quelques émotions, il fut clair que j’avais trouvé là la Terre inconnue qui habitait mes rêves d’enfant. »

Les images de Rémi Masson sont régulièrement publiées dans de nombreuses revues en France ainsi qu’à l’étranger et ont été récompensées par plusieurs prix dans des concours photo internationaux: GDT European Wildlife Photographer of the Year (Allemagne), Montier-en-Der (1er prix en 2012), Asferico (Italie), International Mountain and Nature photo contest (Espagne), Namur (Belgique), Festisub (Prix du Jury, Suisse), Festival de l’image sous-marine (France), Ménigoute…

Il est aussi à l’origine , en collaboration avec le chercheur Frédéric Santoul de l’Université de Toulouse, de la première étude scientifique sur le phénomène des rassemblements de silures dans le fleuve Rhône, plus importantes masses de poissons d’eau douce réunis au même endroit jamais décrite au monde.

Site internet: http://www.remimasson.com

Facebook Comments
Equipe RevuePhoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.